Sensitives Convergences / Petite histoire de corps

SONY DSC

« Créer une correspondance entre des femmes de Hay Mohammadi, Casablanca et des femmes d’origine maghrébine du quartier La Conte de Carcassonne.

A partir d’une pratique corporelle, la chorégraphe Meryem Jazouli et la plasticienne Fatima Mazmouz travailleront avec les femmes de Casablanca sur leur histoire pour les amener progressivement à trouver leur propre danse; tandis qu’à Carcassonne la recherche sera menée autour de la voix, dans la constitution d’un choeur de femmes.

A Casablanca, en partant des corps, de leurs formes, de leurs expériences, il s’agira dans un premier temps de créer entre elles un espace d’expression et de rencontre dont elles partageront les impressions, ressentis et interrogations avec les femmes de Carcassonne.

L’intérêt du projet consiste à créer un pont entre les deux ateliers qui se nourriront mutuellement, par l’échange d’écrits, de prélèvements sonores, vidéos ou autres.

Dans cette expérience d’échange artistique, le défi sera d’amener toutes ces femmes à se découvrir, se connaitre, se (re)trouver, sans qu’il n’y ait peut-être jamais de rencontre physique.

Comment créer des liens entre les deux groupes tout en les accompagnant dans cette conscience de soi et de l’autre ?

En mettant en écho la beauté du geste et celle des voix, ce projet nous permettra encore de mesurer à quel point la dimension poétique d’une telle expérience peut tisser des liens entre des personnes malgré la distance. »

Meryem Jazouli

  • En partenariat avec La Galerie Chorégraphique de Carcassonne et l’Association Initiative Urbaine
  • Production: Galerie chorégraphique – Carcassonne / Espace Darja – Casablanca

« To create a correspondence between women from Hay Mohammadi, Casablanca and women of North African origins in La Conte neighborhood in Carcassonne. 

Starting from a body practice, choreographer Meryem Jazouli and visual artist Fatima Mazmouz will work with Casablanca women about their history in order to draw them progressively to their own personal dance ; while in Carcassonne the research will focus on voice, forming a woman choir. 

In Casablanca, based on their body, shapes, experience, women will first create between them a space of expression and encounter where they will be sharing their impressions, sensations, questions with the women from Carcassonne. 

The stake of the project is to create a bridge between the two workshops that will nurture one another through letters, sound capsules, videos. 

In the framework of this artistic dialogue, the challenge will be to bring all those women to discover, know and find each other, maybe without any physical meeting ever. 

How do we create links between those two groups while accompanying them in this consciousness of themselves and the other one? 

With beauty of gesture and beauty of voice echoing, this project once again enables us to measure how the poetic dimension of such an experience can weave links between people, despise the distance. »

Meryem Jazouli