Sans titre

Pina Bausch

« Parler de l’expérience du spectateur lorsqu’il assiste à une oeuvre, à un spectacle qui déplace toutes ses perceptions, voilà ce que je partagerai vendredi soir en parlant du travail de Pina Baush et de la mémoire que je garde de cette expérience, 20 ans après avoir assisté à sa pièce Café Muller. » (Meryem Jazouli)

Lors de cette rencontre, la chorégraphe marocaine Meryem Jazouli a choisi de parler de Pina Bausch, révélatrice de sa passion pour la danse. Son intervention fait ainsi écho au film Pina de Wim Wenders, projeté la veille au Goethe Institut de Rabat.

« The experience of the spectator who attends a performance that displaces all their perceptions, this is what I will be sharing Friday night by talking about Pina Bausch’s works and the memories I have kept, 20 years after I witnessed her piece Café Muller. » (Meryem Jazouli)