Lisières et débordements

Passerelles VII

L’événement propose de mettre en avant les énergies de la création contemporaine marocaine à travers une manifestation qui permet de présenter et faire découvrir un panorama des arts contemporains et d’établir un lien sensible et pédagogique avec les publics casablancais.

Elle se veut aussi le terrain d’une expérimentation artistique au Maroc à travers la mise en œuvre collective d’un projet associant étroitement des disciplines tant différentes que complémentaires, en ayant aussi pour vocation de faire connaître les jeunes artistes trop peu connus dans leur propre pays.

Ainsi la manifestation propose une exposition réunissant pour la première fois les artistes Amina Benbouchta , Hassan Darsi et Mohamed el Baz, des performances de danse contemporaine orchestrées par Meryem Jazouli, des projections de films et vidéos d’artistes et des rencontres avec des acteurs de la vie artistique internationale (directeurs de centre d’arts, critiques d’art, commissaires d’exposition…, parmi lesquels Yvane Chapuis, Catherine David, Zahia Rahmani, Bisi Silva, Noëlle Tissier, Yassine Berrada, Taoufiq Izzediou, Abdellah Karroum, Bernardo Montet, Mohamed Rachdi). Quand au thème, il renvoie à cette volonté commune – explicite ou implicite- chez tous ces artistes de créer des lieux d’inquiétude, d’inventer d’autres points de vue, de provoquer des déplacements… Cette envie pour chacun d’emmener le public dans cet espace « entre deux » , celui de la lisière, où s’opère de part et d’autre de singuliers débordements.