Objets chorégraphiques

Objets chorégraphiques

Objets chorégraphiques est un dispositif de renforcement des capacités destiné aux acteurs du secteur de la danse au Maroc. Pour répondre au manque d’infrastructures de professionnalisation, le projet Objets chorégraphiques dessine un processus basé sur la création mais prenant appui sur une méthodologie où la question de la transmission est également importante. De plus, la réalisation collective de plusieurs formes chorégraphiques pour la scène et pour d’autres espaces,  ainsi qu’une diffusion, au Maroc dans un premier temps, assure un lien constant entre création et développement des audiences.

Les quatre chorégraphes (Meryem Jazouli, Taoufiq Izeddiou, Youness Khoukhou, Radouan Mriziga) accompagnés pour le volet pédagogique du projet d’un cinquième chorégraphe (Kamal Aadissa) ont choisi de s’engager ensemble et de défendre pour la première fois un projet commun avec des danseurs marocains et d’initier avec la complicité d’autres regards, d’autres pratiques, d’autres expériences, d’autres réflexions, des opportunités de croisement, d’échange et d’expérimentation.

Ce projet est l’occasion de mettre en commun des pratiques, des besoins, des rêves et des convictions pour une ouverture et un engagement nécessaire à mieux appréhender des enjeux tels que le développement d’un secteur émergeant et de manière plus large celui d’une culture contemporaine.

Il s’agit de faciliter l’échange de savoir-faire autour d’une pratique artistique dans laquelle artistes et professionnels marocains sont souvent isolés et d’engager entre eux une ouverture réciproque.

Pour le public, ce focus permet de découvrir une pratique, déjà installée dans les pays du Nord, en plein essor au Sud, en impliquant quatre chorégraphes marocains dont le travail est reconnu à l’international.

Objets chorégraphiques is a capacity-building framework designed for dance contributors in Morocco. To address the lack of professionalisation structures, Objets chorégraphiques project invents a process based on creation but relying on a methodology where transmission is fundamental. Besides, the collective making of plural choreographic forms for stage and other performing places, together with broadcasting, in Morocco first, ensures a constant back-and-forth movement between creation and audience development. 

The four choreographers (Meryem Jazouli, Taoufiq Izeddiou, Youness Khoukhou, Radouan Mriziga) accompanied on the pedagogical aspect by a fifth choreographer (Kamal Aadissa) have chosen to commit and defend for the first time a common project with Moroccan dancers and to initiate with other views, practices, experiences, reflexions, several opportunities of bridge-crossing, exchange and experiment. 

This project is the occasion to pool practices, needs, dreams and convictions for an openness and a necessary commitment in order to apprehend together stakes as important as the development of an emerging sector and more broadly the development of a contemporary culture.

It is about facilitating the exchange of skills around a specific cultural practice where Moroccan artists and professionals are too often isolated, and about initiating a mutual openness between them. 

As for the audience, this focus enables to discover a practice, already well implanted in Northern countries, exploding in the Southern ones, involving four Moroccan choreographers whose work is internationally renowned.