L’Aaroussa

l'aaroussa


Miniatures Officinae est un projet porté par L’Officina – atelier marseillais de production sur une période de 5 ans. Il propose à des artistes issus du bassin méditerranéen de travailler sur le thème de l’amour et du rapport à l’autre dans le cadre de résidences de courte durée.

L’Aaroussa, une miniature de Meryem Jazouli

« »L’Aaroussa », la mariée en arabe. À travers le mouvement des mains, le souvenir d’un moment de fête. Autour d’elle, un vacarme heureux, exalté, un moment de vie rythmé par les cris enjoués, les chants, les rires… Au centre de cette ambiance frénétique « l’Aaroussa » comme suspendue dans un espace temps, entre prière et abandon, cérémonie et improvisation. Seules ses mains viennent à exister dans un langage simple où le geste minimal s’impose. »

Meryem Jazouli

Accueillie en résidence à l’Institut français de Fès du 1er au 6 février 2009. Étape de présentation finale du programme Miniatures Maroc les 16 et 17 avril 2010 à la Villa des Arts de Casablanca.
Production : L’Officina-atelier marseillais de production (Marseille, France)
Avec le soutien de La Convention CulturesFrance / Ville de Marseille et de la Direction des Relations Internationales du Conseil Général des Bouches-du-Rhône.

Miniatures Officinae is a project led by L’Officina – production studio in Marseille over a period of 5 years. It invites artists from the Mediterranean to work on the theme of love and the relationship to the other in the framework of short residencies. 

L’Aaroussa, a miniature by Meryem Jazouli. 

« »L’Aaroussa », the bride in Arabic. Through the movement of the hands, the memory of festivities. Around her, noises filled with joy, a moment of life punctuated by happy cries, chants, laughs… In the middle of the frenetic atmosphere, « l’Aaroussa » is almost suspended in a space-time, between prayer and surrender, ceremony and improvisation. Only the hands come to exist in a simple language where the minimal gesture imposes itself.»